SYSTEME DES GARANTIES

Pour garantir le remboursement des crédits, le PADME met l'accent sur la qualité de l'entrepreneur, la rentabilité et la viabilité de l'activité pour laquelle le financement est demandé.

La qualité de l'entrepreneur
La première garantie considérée par le PADME est la qualité de l'entrepreneur. Le PADME se soucie surtout des aptitudes et des motivations des demandeurs de crédit. En fait d'aptitudes, il s'agit de l'énergie physique, de l'équilibre affectif et de l'intégrité morale de l'entrepreneur. Pour ce qui concerne la motivation, il s'agit de la force avec laquelle l'entrepreneur aspire au succès de son entreprise ainsi qu'à remplir ses obligations envers le PADME.

En réalité, la meilleure garantie du PADME est la qualité du micro entrepreneur car en cas de défaut de paiement, lorsqu'on essaie de réaliser les garanties réelles, soit on se heurte à des incertitudes légales ou à la mauvaise volonté des garants, soit la garantie a déjà perdu sa valeur marchande, soit elle n'est plus disponible en raison d'une fraude. C'est la preuve qu'aucune garantie ne peut remplacer la compétence et l'honneteté de l'entrepreneur car une entreprise mal dirigée ou gérée par des personnes indignes de confiance présente d'importants risques quelle que soit la valeur des biens matériels offerts en garantie.

La rentabilité et la viabilité de l'activité
Outre les crédits destinés aux activités génératrices de revenus, le PADME finance également les besoins en crédits sociaux. Dans la catégorie de ce dernier type de pret, l'offre des micro crédits immobiliers est déjà opérationnelle depuis janvier 2004. Progressivement en fonction des besoins exprimés par les populations cibles, le PADME développera d'autres types de prets.

Lorsque la demande de financement adressée au PADME concerne une activité génératrice de revenus, les montants de crédit octroyés aux promoteurs tiennent compte exclusivement de la capacité de remboursement de l'activité financée, du test de performance et du système de rating. Le principe fondamental est que l'activité financée doit générer elle-meme, les ressources nécessaires au remboursement du crédit.

La caution solidaire
Le PADME préfère utiliser le système de caution solidaire pour les crédits aux groupes et aux groupements. Ce système permet d'utiliser la pression sociale des membres pour assurer une bonne utilisation et un bon remboursement du crédit. Le souci premier du PADME en utilisant cette forme de garantie est de rester fidèle à sa mission qui est de rendre l'accès facile et rapide aux services de microfinance pour toutes les personnes à faible revenu. Ainsi, la caution solidaire permet de lever les obstacles liés à la production de garantie par les populations défavorisées pour accéder aux financements adéquats. Elle permet également aux micro entrepreneurs de travailler en équipe et de partager leurs expériences dans le domaine de la gestion.

Les garanties financières
Le PADME exige trois types de garanties financières: Le fonds de garantie, le dépot de garantie et la garantie décès.

  • Le fond de garantie
    Tous les clients doivent constituer dans les caisses du PADME, un fonds de garantie dont le montant doit etre égal à 10% du montant du crédit obtenu. Le montant total du fonds de garantie peut etre soit entièrement versé par le client avant l'obtention du crédit, soit réparti sur les différents remboursements programmés pour le client. Ce fonds de garantie peut etre récupéré par le client à la fin de ses remboursements, lorsqu'il ne veut plus s'engager vis-à-vis de l'institution. Lorsque le client devient défaillant, ce fonds est utilisé pour couvrir tout ou partie des impayés.
  • Le dépot garantie
    Pour renforcer certaines suretés réelles (terrain non borné par exemple), il peut etre demandé aux clients de faire un dépot de garantie dont le montant est égal à 10% du crédit obtenu. Le dépot de garantie est assimilé à un fonds de garantie supplémentaire à la seule différence qu'il doit etre versé intégralement par le client avant le déboursement de son crédit.
  • La garantie décès
    Pour se couvrir contre les risques d'insolvabilité liés au décès des clients, le PADME pourrait mettre en place un système d'assurance décès dont la prime n'excéderait pas 1% du montant du crédit.
Les suretés réelles
Les suretés réelles (terrain, équipements etc.) permettent de réduire les risques de défaillance des clients non pas parce qu'elles assurent un recours systématique pour recouvrer les impayés mais parce qu'elles fournissent un moyen de pression pour améliorer les remboursements lorsque les emprunteurs sont en difficultés.

Le PADME ne prend en garantie que les biens auxquels les emprunteurs ou leurs avaliseurs accordent beaucoup d'importance. Pour ne pas perdre leurs biens, ces personnes font le maximum d'efforts pour résoudre les problèmes susceptibles de menacer leur aptitude à rembourser leur crédit. Etant donné que le succès d'une entreprise dépend non seulement de la qualité de la gestion, mais aussi de la volonté du dirigeant, plus il a des motivations de vouloir réussir, plus il y a des chances qu'il surmonte ses difficultés.